Définition de la grossophobie, et comptes Instagram à suivre

definition-grossophobie

La grossophobie est un terme récent tiré du mot “fatphobia” en anglais (qui veut dire “la peur du gros/du gras”). En France, ce terme est apparu timidement dans les années 90, puis il est réapparu en 2017 avec l’ouvrage de Gabrielle Deydier “On ne naît pas grosse” (que l’on vous recommande). Puis, ce néologisme est entré dans le Robert en 2019. Alors, quelle est la définition de la grossophobie ? Et quels comptes Instagram suivre pour se libérer des préjugés grossophobes ? C’est ce que l’on vous dévoile dans cet article !

Définition de la grossophobie

Concrètement, la grossophobie désigne : “l’ensemble des attitudes et comportements hostiles qui stigmatisent et discriminent les personnes grosses, en surpoids et obèses.”

Ces attitudes discriminantes véhiculent un ensemble de croyances, un peu comme la culture des régimes. Par exemple, les personnes en surpoids sont souvent associées à la paresse et au manque de volonté. Pour la société, être gros, c’est forcément être en mauvaise santé car le sport n’est pas une affaire pour les femmes rondes. 

Et même si ces préjugés ont la peau dure, ils sont totalement infondés. Le fait d’être gros ou obèse n’est pas forcément lié à notre alimentation ou à notre routine sportive. Cela peut venir d’un stress quotidien, de notre génétique, d’une pathologie comme le diabète, etc. 

Ainsi, il ne faut pas faire l’amalgame entre la cause et la conséquence ! Tout comme le sexisme, le racisme ou l’antisémitisme, ces croyances sont basées sur des préjugés.

D’où vient la grossophobie ?

origines-grossophobie

 

Vous êtes-vous déjà demandé comment nous sommes passés de la représentation de femmes voluptueuses comme standard de beauté sur les peintures et les sculptures, à l'obsession actuelle pour les régimes et les corps minces ? Et non, ce n'est pas dû à des préoccupations de santé.

La sociologue Sabrina Strings a découvert que la grossophobie trouve ses origines dans le racisme.

En effet, ses recherches ont montré qu'au XVIIIe siècle, les Européens cherchaient des raisons "scientifiques" pour justifier l'esclavage. Les experts de l'époque devaient prouver que les Africains étaient inférieurs aux Européens. Dès lors, ils ont propagé l’idée que les Européens arrivaient plus facilement à contrôler leurs instincts (faim, libido, etc.) que les Africains

C’est ainsi qu’un premier lien entre le fait d'être noir et le fait d'être gros est né. Puis, peu à peu, cela a conduit à la grossophobie et à la diet culture.Mais ce n’est pas tout !

La grossophobie s’est également développée à travers les films, les séries et les dessins animés. Quand on y pense, il n’y a pas de “bonne” représentation de personnes grosses dans au cinéma ou dans les films Disney.

Voici quelques exemples qui illustrent cela : la maléfique Ursula dans la Petite Sirène, Vernon Dursley, l’oncle d’Harry Potter ou encore le chat dans Alice au pays des merveilles… Vous en connaissez d’autres ? Donnez-nous vos exemples en commentaire ! 😉

Pour l’heure, nous allons zoomer sur 5 comptes Instagram qui se battent contre la grossophobie

5 comptes Instagram pro “Fat Acceptance” et anti diktats grossophobes

acceptation-de-soi

1. CorpsCools

Suivi par plus de 26,9 K d’abonnés, Corpscools est un beau projet qui parle des corps, des femmes, des hommes et des normes sociales. Entre dénonciations, posts militants et memes amusants, la créatrice de ce compte Instagram prône l’inclusivité et ne laisse AUCUNE place à la grossophobie !

2. Gras Politique

Gras Politique est une association féministe et queer qui lutte contre la grossophobie. Sur ce compte Instagram, vous trouverez des posts dédiés au Body Positivisme, des invitations à des événements, des suggestions de lectures… Bref, cette association éveille les consciences.  

3. Corpsgros

Sarah, créatrice du compte Instagram Corpsgros parle de grossophobie systémique, de body shaming, de self-love, de fat-tax, des grosses et du dating, etc. Bref, Sarah n’a pas peur d’aborder les tabous liés au poids, ce qui rend le compte Instagram Corpsgros ultra décomplexant. 

4. Barbara Butch

Sur le compte Instagram de Barbara Butch, tous les sujets sont abordés avec bienveillance. La créatrice et actrice de ce compte Instagram éduque son auditoire sur l’estime de soi, le regard d’autrui, la confiance en soi (malgré les remarques parfois blessantes de nos proches). Grâce à Barbara, beaucoup de filles et de femmes trouvent le courage de se défaire des préjugés et de (re)porter un maillot de bain deux pièces sans complexes. 

5. Cuissoh

cuissoh-compte-instagram

Finalement, nous ne pouvions pas évoquer les comptes Instagram anti grossophobie à suivre sans vous parler du nôtre, Cuissoh. En effet, nous postons des images, des vidéos et des graphiques pour montrer à nos cuissettes qu’être gros, c’est comme être grand, c’est une caractéristique physique comme une autre. 

Lorsque l’on comprendra que la diversité corporelle existe et qu’il n’y a pas à valoriser un corps plutôt qu’un autre, alors nous serons toutes plus à l’aise avec nos formes ! 

Sur notre compte Insta, nous voulons vous aider à vous accepter pleinement, quel que soit votre poids ou votre silhouette

C’est aussi pour cela que nous avons créé Cuissoh : un shorty anti cuisses qui frottent, disponible du 34 au 56. Car chez nous, la mode est réellement inclusive. On ne veut pas que nos cuissettes portent leurs shortys pour se sentir minces ou "conforme aux normes de beauté". On souhaite qu’elles portent nos shortys pour se sentir belles, à l’aise et fières de leurs jolies cuisses en toutes circonstances.  


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés